Page chargée

Section spéciale

Plan d'action ministériel sur la régionalisation de l'immigration du ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration

06 juin 2022 Ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration

Introduction

Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (Ministère) a rendu public le Plan d’action ministériel sur la régionalisation de l’immigration (Plan d’action), le 9 mai 2022.

Le Plan d’action a notamment comme objectif de contribuer à la croissance de la migration primaire des personnes immigrantes en région en les incitant à s’établir hors de la Communauté métropolitaine de Montréal, dès leur arrivée.

Enjeux

Pour la période allant de 2019 à 2028, les personnes immigrantes arrivant au Québec représenteront 22 % de l’offre de main-d’œuvre à venir. Sur les 1,4 million d’emplois à pourvoir sur la période, une part importante se trouve à l’extérieur de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Selon le diagnostic à moyen terme (2025) sur les besoins de main-d’œuvre pour 500 professions, le nombre de professions évaluées en déficit et en léger déficit de main-d’œuvre varie entre 74 et 203, d’une région à l’autre au Québec.

Selon le recensement de la population de 2016, c’est dans la région métropolitaine de recensement de Montréal que réside la grande majorité des personnes immigrantes au Québec (85,5 %), principalement dans les villes de Brossard, de Montréal, de Laval et de Longueuil, qui regroupent près de 70 % de ces personnes.

Depuis plus d’une trentaine d’années, les défis en matière de régionalisation de l’immigration persistent. Cependant, depuis 2019, il y a l’affirmation d’une réelle volonté gouvernementale et ministérielle afin que les collectivités puissent disposer des conditions propices à l’établissement durable des personnes immigrantes en région.

Le Ministère soutient les personnes immigrantes qui entreprennent une migration secondaire en région, avec ses programmes ou avec d’autres initiatives, comme le Plan d’action. Cette migration secondaire est toutefois exigeante pour les personnes et leurs familles qui se sont déjà installées à Montréal. C’est pourquoi il est nécessaire d’inciter dès l’étranger les personnes immigrantes à s’installer dans les diverses régions (migration primaire).

Parties prenantes de la régionalisation de l’immigration

Les personnes immigrantes bénéficient, depuis 2019, du service Accompagnement Québec, par lequel une agente ou un agent d’aide à l’intégration évalue leurs besoins et établit un plan d’action individualisé pour les orienter vers les services adaptés à leur situation.

Les entreprises ont accès à un accompagnement personnalisé et de proximité par des conseillères et des conseillers en immigration régionale et en recrutement international, ainsi que d’un accès aux outils d’aide à l’embauche que sont le Portail employeurs et les Journées Québec.

Les partenaires communautaires du Ministère sont soutenus pour favoriser une prestation de services moderne centrée et ajustée aux besoins des personnes immigrantes, dans le cadre du Programme d’accompagnement et de soutien à l’intégration.

Les collectivités, dans le cadre du Programme d’appui aux collectivités, mettent en œuvre des projets visant à contribuer à l’édification de communautés plus accueillantes et inclusives, afin que les personnes immigrantes participent pleinement, en français, à la prospérité du Québec.

La mise en œuvre de ces programmes et de ces services s’appuie sur le réseau régional du Ministère constitué de 74 antennes réunies au sein de 9 directions régionales.

Objectifs du Plan d’action

C’est pour diversifier et maximiser le succès de ses efforts en matière de régionalisation de l’immigration que le Ministère a mis en place 17 leviers regroupés selon trois objectifs :

Premier objectif

Prioriser la régionalisation dès l’étranger en incitant les personnes immigrantes dont les compétences répondent aux besoins des régions à s’y établir dès leur arrivée au Québec.

Deuxième objectif

Contribuer à l’attractivité des régions et au développement de collectivités plus accueillantes et inclusives afin d’inciter la régionalisation durable des personnes immigrantes.

Troisième objectif

Réviser et optimiser les programmes, les services et les mesures en matière de régionalisation afin d’accroître leur utilisation dans toutes les régions et de simplifier l’expérience client.

Conclusion

Il est important de poursuivre la mise en œuvre de programmes, de mesures et de services innovants en matière d’attraction, d’intégration et d’établissement durable pour que davantage de personnes immigrantes s’installent en région et favorisent la vitalité économique et la diversité ethnoculturelle.

Pour ces raisons, le Ministère s’engage à mettre en œuvre les leviers inscrits dans le Plan d’action en invitant ses partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux à agir de façon concertée pour proposer des solutions innovantes et faire en sorte que l’immigration puisse contribuer à la vitalité des territoires, que ce soit du point de vue social, économique, démographique ou culturel.

Le récent et large déploiement régional du Ministère et la mise en place de nouveaux programmes et services aux personnes, entreprises et collectivités sont des outils précieux pour établir, dans les régions, les conditions propices pour que les personnes immigrantes s’y établissent durablement. Le Ministère entend miser sur les pratiques gagnantes mises en place par ses partenaires et tester des formules innovantes pour accompagner les personnes immigrantes et les collectivités.

La mise en œuvre du Plan d’action est une occasion pour mobiliser les acteurs de l’État, de la société civile et du marché du travail afin de coordonner leurs efforts pour relever les défis qui sont liés à l’établissement durable des personnes immigrantes en région.